Les catacombes de Paris

Nous sommes en pleine période de terreur. Le 3 Novembre 1793, Philibert Aspairt s'aventure dans les carrières situées sous le couvent du Val de Grâce dans l'espoir, rapporte la légende, de trouver quelques bouteilles de la liqueur réputée des moines : la Chartreuse. Il ne revient jamais de son expédition. Enlevé ? Assassiné ? Egaré dans le labyrinthe des catacombes ? Les recherches cessent rapidement en cette période instable. 11 ans plus tard, son corps est découvert par des ouvriers de l'inspection générale des carrières sous la rue de l'Abbé de l'Epée. Un trousseau de clés permet d'identifier le squelette de celui qui fut portier du Val de Grâce. Devenue lieu de pèlerinage des cataphiles, une stèle érigée à la mémoire de ce personnage légendaire porte l'inscription suivante : "A la mémoire de Philibert Aspairt perdu dans cette carrière le 3 novembre 1793, retrouvé 11 ans après et inhumé en la même place le 30 avril 1804".